Le secret révélé des vins de Bourgogne

BASE---images-BOURGOGNE

Il se produit du vin partout ou presque. Beaucoup ont des odeurs, d’autres des parfums ou des bouquets. Certains ont un peu de goût, d’autres des saveurs particulières. Avec la multitude de cépages, les possibilités d’assemblages et les méthodes d’oenologie modernes, pas facile de s’y reconnaitre et de trouver le Graal: un vin issu d’un grand terroir.

Il est une région unique au monde par l’ancestralité du sien (plus de 2000 ans): La Bourgogne. Ici, en blanc, comme en rouge, seules deux partitions sont possibles: Pinot noir et Chardonnay. Qu’est-ce qui fait qu’un Pommard ne ressemble pas à un Volnay qui lui même est sans commune mesure avec un Nuits-Saint-Georges ? Et bien le terroir, ce fameux terroir dont on parle tant et si peu à la fois. Un terroir qui, à l’instar de celui du Lavaux, est en cours de classement au Patrimoine Mondial de l’humanité sous la houlette d’Aubert de Villaine, propriétaire-gérant du prestigieux Domaine de la Romanée Conti

Car, La Bourgogne offre à l’intérieur même des appellations une mosaïque hallucinante de micro-terroirs qu’elle nomme «climats» : parcelles de terre précisément délimitées, bénéficiant de conditions géologiques et climatiques spécifiques. Ajoutez qu’il existe presque autant de vigneron que de rang de vignes et vous voilà dans la quatrième dimension d’une région viticole unique.

Un viticulteur bourguignon, digne de ce nom, se doit de retranscrire la typicité de chaque origine. C’est un travail d’orfèvre. Tous ne sont pas autant précis. Vous voulez faire un exercice de haute voltige gustative ? Alors, alignez plusieurs bouteilles d’un domaine, par exemple en rouge, (donc tous issus de Pinot Noir), aux terroirs ou climats différents et, pour compliquer le sujet, de la même année. Versez et analysez. Dans le meilleur des cas, subtilités des nuances aromatiques, délicatesses d’une bouche tantôt soyeuse ou alors plus ferme, diversités de styles et complexité seront au rendez-vous. Mais vous pourrez aussi tomber sur de simples pinots que seule l’appellation sur l’étiquette différenciera.…

Cet exercice, coûteux et redoutable, appelé dans le jargon «dégustation horizontale», est le secret pour comprendre la qualité des vins d’un domaine de Bourgogne. Le résultat est sans appel entre la banalité de bouteilles sans plaisir et le ciselage précis de cuvées nobles et fières de leurs origines.

Si l’exercice vous tente, ne ratez pas l’occasion de la vivre en direct le 27 septembre 2014. Pour célébrer le jubilé de notre cellier de Bulle (5 ans), une splendide dégustation de crus de Bourgogne sera organisée toute la journée à Lausanne, Morges, Fribourg et bien entendu, Bulle. Une occasion rare de percer les secrets des vins de Bourgogne. Encore un dernier secret : vous allez être surpris…

Renseignements et programme : www.lacouleurduvin.ch

Auteur : La Couleur du Vin

La bouteille partagée…Quoi de mieux que de refaire le monde autour de la dive bouteille? Discuter, échanger, partager, la bouteille au centre de la table, le bon vin comme dénominateur commun, émulation des esprits, des joies et des peines…

1 réflexion sur « Le secret révélé des vins de Bourgogne »

  1. Un superbe exemple de ce que peut etre un vin nature produit selon les regles de l’art. Il est frais, equilibre, fin et fruite, avec des notes de cerise, framboise et reglisse, et une petite pointe sauvage qui complete bien l’aromatique. C’est un vin accessible avec une belle structure tout en legerete.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *